[afairar]

Citations 

variante(s): afarar, affarar

1. v. tr. dir.

'causer des ennuis à, tourmenter'

T: PBremRNovB 12,15 (afar‑ a1); GuirRiqPadenPast 134,85 (afar‑ C)

2. v. pr.

'être actif, s'agiter'

T: GuirRiqLo 21,23 (afara C) = Lv 1:25a (s. v. afarar: se a. «sich an das Werk machen»)

3. v. tr. indir.

a. a [+ inf.] 's'employer à, chercher à'

D: CoutGontArchGir 7:123,3 (affar‑)

Dér. de → afaire, afar, directement ou par l'intermédiaire d'un adj. *afa(i)rat, qui n'est cependant attesté qu'en occ. mod., cf. p. ex. lang. afairá 'qui a des dettes; affairé', béarn. aharat 'affairé', etc. (FEW 3:350a).
De a. occ. a., afarar il faut distinguer occ. mod. afarat 'rouge, enflammé', frpr. affará 'brillant' (Mistral 1:36b; FEW 8:370a), formes signalées par Chabaneau6, citées par Lv 1:64a à l'article anfara 'Flamme' et enregistrées par le FEW s. v. ᴘʜᴀʀᴏѕ. Le rattachement, envisagé par le FEW, de a. occ. a. 'tourmenter' à ce même étymon lat. ᴘʜᴀʀᴜѕ < gr. φάρος 'phare' n'est pas possible.

FEW 8:372a n. 11 [ᴘʜᴀʀᴏѕ]; DEI 73a. – Chabaneau6; Stichel 9.