abaudit

Citations 

adj.

'ébahi'

L: GirRoussH 5179

Pfister considère la forme du ms. O, qui dans les mss. P et L est remplacée par esbaïtz, esbahiz, comme empr. à a. fr. abaihi, abahys 'étonné, ébahi' (Gdf 9:502b; manque dans le FEW 1:282b s. v. ʙᴀᴛᴀʀᴇ) avec alternance ai/au en position prétonique, explication qui se heurte à des difficultés phonétiques. Le FEW, par contre, accepte le sens de 'réjoui' proposé par GirRoussH et range «a. frpr.» a. en tant que comp. de baudir (a. fr.; cf. a. occ. → baudimen) sous l'étymon a. bfrq. *ʙᴀʟᴅ 'hardi; effronté'. Cette solution n'est satisfaisante que d'un point de vue formel, l'acception 'réjoui' n'étant pas appropriée dans le contexte. Il vaut mieux rattacher a. aux formes lim. abauvir 'ébahir', Puisserguier abauzí 'exagérer', que le FEW 15/1:153a enregistre sous germ. *ʙʟᴀᴜþ 'imbécile, faible' et qu'il dérive «par contraction» du type abalausir 'étonner, abasourdir' (lang., périg.; cf. a. occ. → enbalausit, esbalausit 'abasourdi, ébahi').

FEW 15/1:31b [*ʙᴀʟᴅ]. – Pfister6 219.