abs

Citations 

variante(s): aus

adj.

ᴅʀᴏɪᴛ 'non cultivé [en parlant d'une terre]'

D: 10e s. ConquesThomas5 106 (aussa, texte lat.); 10e s. ConquesThomas5 106 (ausa, texte lat.); 11e s. HéraultPfister3 34 n. 2 (aussa); v. 1180 AureilPfister3 31 n. 1 (aus); v. 1185 PérigordChartPrB 225,88; 1200‥06 AureilPfister3 31 n. 1 (aus); 1256 LimogesDocHistLMT 1:177,16 = Lv 1:8b

Mansus absus, terra absa apparaissent comme termes juridiques dans des textes lat. méd. depuis l'époque carolingienne (cf. DC 1:36b; MLW 1:66). Pfister, qui discute le sens, la forme et l'origine du mot, soutient d'une façon convaincante, en reprenant une proposition de Salvioni, l'étymologie lat. ᴀʙѕᴇɴѕ 'qui est éloigné de sa demeure', d'où *ᴀʙѕᴇѕ > *ᴀʙѕᴇ(ᴍ) > a. occ. a. Le FEW, invoquant des raisons sémantiques, fait des réserves sur cette hypothèse et range a. et ses dér. parmi les mots d'origine inconnue. Toutefois, reste à élucider le rapport qui existe entre a., aus et → laus.

alaussat, alaussit, laus

REW 51; FEW 22/2:25b. – Thomas6 172–73, 240; Pfister3 31–35; Bambeck2 84–85.

absalha, absar, absedat, absina