ensens

Citations 

variante(s): ecens, encens, ennsens, enses, enssens, enssent, essens

n. m.

'absinthe [plante ou parties de la plante]'

L: ChirRogR 563; ChirRogR 583; ChirRogR 812; ChirRogR 824; DiétS 3,338 (enc‑ D); AuzCassS 3571 = Rn 3:125a (s. v. encens «encens»); AuzCassS 2847; RecMédMontpB 32c (enc‑); RecMédMontpB 70 et pass. (enc‑); RecMédMontpB 31d (ec‑); RecAuchCorrRecMéd 214,9 (‑es); RecAuchCorrRecMéd 214,14 (‑es); RecAuchCorrRecMéd 223,10 (ess‑); RecChantCorrRecMéd 261,21; RecChantCorrRecMéd 353,25 (enss‑); RecChantCorrRecMéd 356,29 (enns‑); RecChantCorrRecMéd 320,27 (ess‑); RecChantCorrRecMéd 395,5 (enssent)

En partant du type → aissens, eissens – variante de → aussens < lat. ᴀʙѕɪɴᴛʜɪᴜᴍ 'absinthe' – e. pourrait s'expliquer par remplacement d'un prétendu «préfixe» ais(s), eis(s)‑ (< lat. ᴇx‑) par en‑ (< lat. ɪɴ-). Le résultat e. se confondant avec → encens < lat. ɪ̆ɴᴄᴇ̆ɴѕᴜᴍ 'encens', substance d'odeur forte également utilisée en médecine, la distinction entre les deux remèdes s'avère parfois délicate. Une contamination analogue en direction inverse s'est produite en a. esp., où l'on trouve acienso 'absinthe' < lat. ᴀʙѕɪɴᴛʜɪᴜᴍ à côté de acienso 'encens', variante de incienso < lat. ɪ̆ɴᴄᴇ̆ɴѕᴜᴍ (DEM 1:430b).

absinci, aissens, aussens, encens

FEW 24:52a [ᴀʙѕɪɴᴛʜɪᴜᴍ]; DECH 1:95a [anxénsio]; LEI 1:174 [an‑, in‑]; DAO 1065. – Rolland 68.