*aïnar

Citations 

Le verbe n'existe pas. Lv 1:38b choisit cette graphie pour présenter la proposition de Sternbeck, qui, à la suite de Tobler, veut dégager un verbe *ahinar 'haïr' – qu'il considère comme dér. d'un adj. *aïn (→ aïs) – de la forme fléchie ahis dans MongeMont (cf. MongeMontR 13,30). Sans prendre position, Lv cite encore l'avis de Appel (AppelChr, gloss.), qui classe correctement l'attestation s. v. → aïr.
Par la suite, l'inf. fictif réapparaît dans le glossaire de MongeMontR, dont l'entrée ahinar ne renvoie cependant pas au vers en question (13,30), mais à deux attestations de → adirar (6,47; 11,66).

adirar, aïr, aïs

Sternbeck 58–59.