[agranatz]

Citations 

variante(s): agranas

n. m.

'prunellier sauvage (?)'

D: 1465 ⊂ Pans3 (‑as); DélTarM 6 (‑asses pl.)

Dér. de a. occ. *agrana – qui vit dans occ. mod. agrano 'prunelle' (Var), agreno, agrino, agruno 'id.' (FEW 24:97a; Mistral 1:51b) – à l'aide du suffixe collectif ‑atz, ‑as < ‑ᴀᴄᴇᴜ. En classant tous ces mots sous l'étymon lat. ᴀᴄᴇʀ 'aigre', le FEW les sépare, peut‑être à tort, des continuateurs occ. de gaul. *ᴀɢʀᴀɴɪᴏ (-ᴏ̄ɴᴇ) 'prunelle' du type a(g)ranhoṉ 'prunelle, extrait de prunelle; variété de raisin, etc.' (FEW 24:268b); cf. encore LEI 1:1369 (s. v. *ᴀɢʀᴀɴɪᴏ/*ᴀɢʀɪɴɪᴀ); DECat 1:356b (s. v. aranyó). Quoi qu'il en soit, un rattachement synchronique de ces désignations de la prunelle à → agre est incontestable.
À 'prunellier' (= épine noire), LvP préfère la définition 'saule épineux' (= épine luisante), sens que Mistral enregistre à côté de 'prunellier' pour occ. mod. agranás (1:50c). L'attestation de DélTar (qui paraît être celle dont disposait Pansier), où a. désigne du bois à brûler, ne permet pas de choisir entre ces deux interprétations.

agranier, agrenier, agrunier, aranhoṉ

FEW 24:97a [ᴀᴄᴇʀ] DAO 724.