agenolhoṉs

Citations 

variante(s): adenolhos, agenoillos, agenolhos, aginoillos, aginollos, aginoyllons, aginyolons

adv.

d'a. loc. adv. 'à genoux'

T: GuilhSDidS 2,20 (aginoillos V); GuilhSDidS 8,27 (‑oillos V)

L: CroisAlbMa 154,37 (‑os) = Lv 2:1a (s. v. da, daz 2°); CroisAlbMa 195,117 (‑os) = Lv 2:1a (s. v. da, daz 2°); FlamG 7741 (aginollos) = Lv 4:106b (s. v. genolhons (a, de)); SHonSRH 8479 (aginoyll‑, éd. da g.); SGeorgC 151,651 (aginyol‑) = Lv 4:106b (s. v. genolhons (a, de))

D: 1478 PamiersOurgaud 200,6 (de aden‑) = Lv 4:106b (s. v. genolhons (a, de))

Le type de formation adverbiale à l'aide du suffixe ‑ᴏɴᴇ (+ ‑s) se rencontre en gallo‑rom., en it. et sporadiquement en cat. Ces formations étant soit déverbales (→ abausoṉs, → cavalgoṉs), soit dénominales (→ genolhoṉs; cf. aussi it. bocconi 'disteso sul ventre con la faccia in giù'), la loc. adv. citée ci‑dessus est susceptible d'analyses différentes. D'une part, on peut y voir un syntagme prép. de a. (ou d'a.), contenant a., dér. de → agenolhar. D'autre part, en lisant de a (ou d'a) genolhoṉs, on aurait affaire à une locution formée à partir de → genolhoṉs, dér. de → genolh, avec cumul de prépositions.
En outre, les attestations qui présentent d'a‑ (et non pas de a‑) permettent une leçon da genolhoṉs avec → da, variante de la prép. → de (cf. Lv 2:1a s. v. da), ou avec da pour → de, confusion graphique courante chez les scribes cat. (cf. GuilhSDid ms. V; SGeorg).
Coromines, qui nie la possibilité d'une origine dénominale des adv. en ‑ons, n'accepte en cat. que le déverbal agenollons dont genollons serait issu par aphérèse (cf. DECat).

engenolhoṉs, genolhoṉs

FEW 4:112b [ɢᴇɴᴜ̆ᴄᴜ̆ʟᴜᴍ]; DECat 4:467b. AlcM 1:282b. – Heinimann.