afrevolir

Citations 

variante(s): affrevolir, afreolir

1. v. tr. dir.

a. 'affaiblir, priver de sa force [physique]'

T: GavG 6,61 (R)

L: VergCunsD 45a

b. 'réduire la solidité de'

L: AnatMondG 35,34 (‑eol‑)

2. v. intr.

's'affaiblir, perdre ses forces'

T: PRaimC 6,34 (C, R; aff‑ K; afreo‑ Da, K, f; inf.) = Rn 3:399a

L: LSidM 966 (‑ent gér.)

3. v. pr.

a. 's'affaiblir, perdre ses forces'

L: LVVertBartschKChr 375,30 (‑eol‑ C) = Rn 3:399b (‑evol‑ A); GuilhBarraG 3249

b. 'décliner, diminuer'

L: RepPéchSuchDenkm 227,414

4. afrevolit p. p. /adj.

a. 'faible, abattu'

L: PlViergeM 844 = Rn 3:399b; PlViergeM 811

b. 'affaibli [quant à sa valeur, son autorité]'

T: FolqMarsSq 1,34 (E; ‑eol‑ L, N, Q, R); BertrBornG 8,61 (aff‑ F)

Comp. de → frevolir ou parasynth. de → frevol. Les attestations qui sont classées ici sous 2. (v. intr.) pourraient également avoir leur place sous 3. a. (v. pr., avec omission du pron. réfl.). Dans FolqMarsSq 1,34 (cf. 4. b. et → afreulir 2.), la leçon afrevol‑ du ms. E compte une syllabe de trop; il en va de même pour la leçon afreol‑ des mss. L, N, Q, R (si elle présente un hiatus), à moins que ‑eo‑ ne soit une variante graphique de la diphtongue ‑eu‑ (afreul‑).

afeblir, afreulir

FEW 3:616b [fʟᴇ̄ʙɪʟɪѕ]; DECat 4:204b; DELI 25a; DEI 75a. AlcM 1:267b.