aflatar

Citations 

variante(s): afflatar

1. v. tr. dir.

a. a 'presser [le visage] contre'

L: LégCR 27,367 (aff‑) = Lv 1:27b

2. v. pr.

s'a. [ab alc., en alc.] 's'approcher [de qn] d'une façon affectueuse'

T: RaimbAurP 37,35 (D, a); GormRiegerTr 46,30 (C, R) = Rn 3:338b

Selon le FEW, a. – classé comme comp. de → flatar – et fr. flatter remontent à une même formation verbale sur a. bfrq. *fʟᴀᴛ 'plat'. Gamillscheg, lui, veut séparer a. occ. a., dont il reconnaît l'origine germ. *fʟᴀᴛ 'plat', de fr. flatter, qu'il considère d'origine inconnue (EWFS). Tout en préférant la position du FEW, sémantiquement convaincante, on peut douter de l'antériorité de occ. flatar par rapport à la forme préfixée a.: le verbe simple et ses dér. n'apparaissent que tard (le verbe au 16e s. et ses dér. à partir du 14e s.) et uniquement dans les sens figurés de 'flatter', 'tromperie', etc.
La définition donnée sous 2. tient compte de l'entrée de Mistral: s'aflata 's'approcher de quelqu'un pour obtenir sa bienveillance, s'insinuer; se vanter, se glorifier' (1:40b). Tout en restant discutable, elle remplace 's'insinuer' chez Rn, LvP et le FEW, acception dont la valeur péjorative s'accorde mal avec les deux attestations dont on dispose.

flatar

REW 3356; FEW 15/2:140b [*fʟᴀᴛ] Gdf 8/2:39c. – Schleyer 175–77; EWFS 431a; Perugi3 153.

aflatador, aflataria