afermar2

Citations 

variante(s): affermar, arremar

1. v. tr. dir.

a. ᴅʀᴏɪᴛ 'prendre à ferme'

D: 1439 B.‑AlpesDocMidiM 256,6 (aff‑); 1460 ⊂ Pans3

b. ᴅʀᴏɪᴛ 'prendre à gages'

D: 1411 B.‑AlpesDocMidiM 207,55; 1460 VerdetsLuc 249,44 (aff‑); 1505 H.‑AlpesDocMidiM 449,2

c. ᴅʀᴏɪᴛ 'affermer, donner à ferme'

D: 1460 ⊂ Pans3

2. v. pr.

s'a. ab 'entrer au service de'

T: GuilhAnS 157,46 (P)

D: ForsBéarnLespyR 1:16b (aff‑); 1303 ⊂ ArchGir 7:232,19; BéarnLespyR 1:16b; BéarnLespyR 1:52b (arrem‑)

Parasynth. de → ferma. La forme a. béarn. arremar (cf. 2.) présente, après métathèse, le traitment gasc. fr > hr > rr.
Outre les significations se rapportant à l'engagement d'une personne (cf. 1. b., 2.), le FEW enregistre pour a. occ. a. l'acception 'donner ou prendre à ferme [des biens ruraux]', acception qui, d'après le FEW, serait attestée par DocMidiM et par Lv (alors que le mot ne figure pas dans Lv). Or le sens de 'donner à ferme' ne se trouve que dans le glossaire de Pansier, qui offre une seule attestation (1460) accompagnée de la définition 'affermer, louer, donner ou prendre à ferme' (cf. 1. a., c.).

FEW 3:571b [fɪ̆ʀᴍᴀʀᴇ]; DECat 3:977b. Gdf 8/2:38c; AlcM 1:242a. – Luc 209–18.

aferma, afermamen2