aei

Citations 

interj.‑refrain

'aïe!'

T: AnonGambAnon 21,8 (W); AnonGambAnon 21,16 et pass. (W)

A. fait partie de ce qu'on a appelé les «refrains onomatopéiques» (Boogard). Tout en se rapportant à une situation personnelle de détresse, a. qui, par ailleurs, est parfaitement isolé en a. occ., ne semble pas avoir le statut d'une interj. établie dans l'usage général. Peut‑être s'agit‑il ici d'un élément fr. (dont le texte de la chanson offre d'autres exemples), les genres lyriques à refrain «onomatopéique» étant beaucoup plus répandus en a. fr. qu'en a. occ. On retrouve en effet en a. fr. des séries comme p. ex. eo! eo! ae! ae!, o! ae! o!, o! aeo! o!, de sorte qu'on est porté à supposer que a. est le résultat d'une combinaison ad hoc de ae, bien attesté en a. fr. (non enregistré par TL), et du fréquent → ai, les deux interj. traduisant, comme a., la douleur.

FEWEspe 38; Boogaard 260.