abilhar

Citations 

variante(s): abelhar, abilar, abylar, avilhar, habilhar

1. v. tr. dir.

a. 'mettre en état, préparer, réparer'

D: 1418‥26 ManosqueLRaisPrB 55,18r (‑elh‑); 1483 ⊂ Pans3; 1492 ⊂ CConsRisclePC 443,4 et pass.; 1495/96 ⊂ CConsMontrSL K223 (av‑); 1501 ⊂ CConsRisclePC 553,15; 1505 ⊂ CConsRisclePC 596,16; 1509 ⊂ Pans 2:255,25; 1509 ⊂ Pans3 (‑l‑); 1513 ⊂ LCPauT 70,23; 1513 ⊂ LCPauT 68,15 (av‑); 1516 ⊂ LCPauT 72,16 et pass.; 1518 ⊂ LCPauT 75,39; 1518 ⊂ LCPauT 76,30 (av‑); 1519 Saint‑SeverTLandM 145,27 et pass.; 1523 ⊂ LCPauT 91,39 et pass.; 1530/31 ⊂ CCollMontpezLG 294,18 et pass.; ArchBPyrLespyR 1:354a (h‑)

b. a. de 'équiper [qc] de, munir [qc] de'

D: 1547/48 ⊂ Pans 2:267,29 (abilé inf.)

c. 'fournir [en linge, en vêtements]'

D: ArchBPyrLespyR 1:354a

d. 'vêtir'

D: 1483 ⊂ Pans3; 1509 ⊂ Pans3 (‑l‑); 1548 ⊂ Pans 2:266,6 (‑l‑ abs., ou b.)

2. v. pr.

a. 's'équiper'

D: ArchBPyrLespyR 1:354b (h‑)

b. 'se vêtir, se couvrir [de vêtements]'

L: ChirRogC 1113 (‑il); MystRouergJT 523R

D: 1536 B.‑AlpesDocMidiM 226,15 (‑elh‑)

3. abilhat p. p. /adj.

a. 'préparé, arrangé'

D: 1418‥26 ManosqueLRaisPrB 55,18r (‑elh‑); 15e s. ⊂ LespyR 1:354a

b. 'équipé'

L: DiscClerD 53,29

D: 15e s. ⊂ LespyR 1:354a

c. 'vêtu'

L: VoySPatJeanrVVoy 351; MystRouergJT 523R et pass.; MystRouergJT 5375R (h‑); ChrBNovPans 1:109,1 (abylaz); MystSAntG 256; MacPrGL 104,1616 et pass. (‑atus)

4. abilhat p. p. subst.

'celui qui est vêtu'

T: RaimCornNoulCDeuxMss 2,270 (t1, passage suppléé d'après Rn 1:472)

BW 71b considère fr. habiller comme dér. de bille (< gaul. *ʙɪ̄ʟɪᴀ 'tronc d'arbre'): à partir du sens primitif de 'préparer une bille de bois', le verbe aurait pris les acceptions 'préparer', 'équiper' et 'vêtir'. Avec ce dernier sens, a. fr. abillier apparaît une première fois au début du 13e s. (Escoufle, TL), et ce n'est que vers 1400 que le mot a pris – sous l'influence de habit – plus généralement le sens dominant aujourd'hui (cf. BW). Gamillscheg réfute, lui, cette étymologie et propose une dérivation à partir de habile (a. fr. (h)abile, (h)abille) 'apte, habile' (EWFS 512a), que Meyer‑Lübke avait écartée (REW 1104).
En ce qui concerne l'a. occ., où *ʙɪ̄ʟɪᴀ n'a laissé que peu de traces et l'adj. → abil 'apte' n'apparaît que rarement, la date tardive de la plupart des attestations de a. porte à croire qu'on a affaire à un empr. au fr. Il n'y a que l'attestation de ChirRog (2. b.), datant du début du 13e s., qui pourrait parler en faveur d'un caractère autochtone de a. occ. a.

FEW 1:366b, 1:367b [*ʙɪʟɪᴀ]; DECat 1:14a; DELP 1:38b; DELI 2b; DEI 5b. TL 1:50; Gdf 4:393a, 9:740a; AlcM 1:34b. – Stichel 6.

abilhamen, abilhatge, contrabilhar