[abeuraire]

Citations 

variante(s): abeourayre

n. m.

'abreuvoir, lieu où l'on mène boire les bestiaux'

D: 1478 B.‑AlpesDocMidiM 347,4 (abeourayre, muni d'un «?» par l'éd.)

Peut‑être dér. de → abeurar à l'aide d'un suffixe ‑aire < -ᴀʀɪᴜ(ᴍ), dér. qui, avec son synonyme → abeurador, reproduit le modèle de la paire → obrador (< -ᴀᴛᴏʀɪᴜ) 'atelier' et → obraire (< -ᴀʀɪᴜ) 'id.'. On pourrait aussi penser à une formation à partir de → abeurador (< -ᴀᴛᴏʀɪᴜ), dont le suffixe aurait été remplacé par la variante ‑aire (< -ᴀᴛᴏʀ) du suffixe homonyme ‑ador (< -ᴀᴛᴏʀᴇ).

afrontaire, obraire

FEW 24:24b [*ᴀʙʙɪ̆ʙᴇ̆ʀᴀʀᴇ] – Adams 54–55, 62–63.