acassia

Citations 

variante(s): acacia, acatra, accatie, acrassia, ahacatia, gacia

n. f.

'substance médicinale astringente tirée de l'acacia [d'Égypte] ou de la prunelle verte'

L: AlbucGL 137,29 = Rn 2:19a; AlbucGL 218,26 et pass. (‑cia); AlbucGL 137,5 (ahacatia); AlbucGL 74,19 (acatra); AlbucGL 247,29 (acrassia); RecMédAvB 173 (= RecMédAvN 63,3); RecMédAvB 200 (‑cia, = RecMédAvN 74,1)

D: InvApotM 659 (accatie)

LvP (gacia)

Empr. à lat. ᴀᴄᴀ̄ᴄɪᴀ (< gr. ἀκακία) 'arbre ou arbrisseau des régions chaudes de la famille des légumineuses mimosées (p. ex. Acacia arabica Willd., Mimosa nilotica L.)'. En lat. méd., acacia désigne non seulement le (vrai) acacia, son fruit, le suc de son fruit et sa résine ('gomme arabique'), mais aussi le prunellier, son fruit et le suc tiré de son fruit (MLW 1:71). Pour les attestations a. occ. contenues dans RecMédAvB, l'éd. donne l'acception 'gomme tirée de l'acacia', alors que RecMédAvN traduit par 'juice of the unripe sloe, Prunus spinosa L.', d'après un glossaire médico‑botanique lat. contenu dans le même ms. Cependant les attestations a. occ. semblent plutôt désigner une substance poudreuse ou réductible en poudre. De la forme déglutinée gacia enregistrée par LvP, aucune attestation n'a pu être repérée.

REW 58; FEW 24:64a [ᴀᴄᴀᴄɪᴀ]; DECat 1:23b; DECH 1:26b; DEM 1:297a; DELP 1:54a; LEI 1:227; DAO 499, 725a; Gdf 8/2:19c. – André 14; Norwood 146.