abreujar

Citations 

variante(s): abreugar

1. v. tr. dir.

a. 'abréger, rendre plus court, rendre bref'

L: ReglTrMarshRaz 74,369 (H); SHonSRH 9136 = Rn 2:257b (‑evia‑); ÉvEnfH 1453 et pass.; AlbucGL 213,15 (éd.: ‑evia‑); AlbucGL 213,16 (éd.: ‑eviegui); LeysAm2A 2269 et pass.; LeysAmA 3:61,3 et pass.; LeysAmG 3:376,3 (éd.: ‑evia‑); LibScintW 31A,7–8; MystRouergJT 6870 (‑gada); BibCarpN 273va (éd.: ‑evia p. p.)

D: 1377 ⊂ Pans3 (gloss.: ‑evia‑); ArchBPyrLespyR 1:9a (éd.: ‑evia‑)

b. abs. 'abréger, être bref'

T: GuilhBergR2 301,55 (R); JacMarchPagèsInedAg 210,116 (ε2)

L: BrevAmR2 7086; BrevAmR2 5486 (‑gar); GuilhBarraG 1929; AlbucGL 258,18 (éd.: ‑evia‑)

c. ɢʀᴀᴍᴍ. '[opp. à alongar] ne pas munir de la désinence ‑s, conformément aux règles de la flexion nominale'

L: RazTrMarshRaz 10,142 et pass. (B); DoctrAcMarshRaz 43,456 et pass.; ReglTrMarshRaz 62,171 et pass. (H, R)

d. abs. ɢʀᴀᴍᴍ. 'ne pas mettre la désinence ‑s, conformément aux règles de la flexion nominale'

L: RazTrMarshRaz 10,166 (B); DoctrAcMarshRaz 36,258 (abreu[i]ar)

e. ɢʀᴀᴍᴍ. 'ne pas mettre la désinence ‑s conformément aux règles de la flexion nominale dans [une langue]'

L: RazTrMarshRaz 22,445 (B); DoctrAcMarshRaz 51,732

f. ᴍᴀᴛʜ. 'simplifier [une fraction]'

L: ArithmSesiano (éd.: ‑evia‑)

g. ᴍᴀᴛʜ. 'diminuer la valeur de [une fraction]'

L: ArithmSesiano 42,70r (éd.: ‑evia‑); ArithmSesiano 43,71v (éd.: ‑evia‑)

2. v. pr.

ɢʀᴀᴍᴍ. '[opp. à s'alongar] ne pas prendre un ‑s de flexion [en parlant d'une forme nominale, d'un adverbe]'

L: RazTrMarshRaz 10,159 et pass. (B); DoctrAcMarshRaz 33,172 et pass.; ReglTrMarshRaz 80,487 et pass. (H, R)

De lat. tard. ᴀʙʙʀᴇ̆ᴠɪᴀʀᴇ 'rendre plus court'. Les graphies des mss. ne permettant que rarement de distinguer entre u/v, i/j, la transcription abreviar de certains éds. ne prouve pas à elle seule l'existence d'une forme savante à côté de la forme populaire a. en a. occ., attestée par la graphie abreugar. Lv, qui corrige s. v. abreujadamen (1:7b) les leçons abreviadamen, abreviamen et abreviar de Rn en ‑euja‑ (la rime abreuja : deu ja que Lv 1:8a cite d'après Sternbeck doit être corr. en greuja : deu ja), ne veut pourtant pas exclure la possibilité de formes savantes en ‑evia‑. Tandis qu'en fr. et en cat. les résultats populaire et savant coexistent, l'esp. et l'it. ne connaissent que des formes (mi‑)savantes. En accord avec Lv, on a adopté ici la graphie ‑euja‑ pour a. et ses dér., alors que → abreviadura et → abreviacioṉ sont considérés comme d'origine et d'emploi (mi‑)savants.

REW 14; FEW 24:25b, 24:26a [ᴀʙʙʀᴇ̆ᴠɪᴀʀᴇ]; DECat 2:226a; DECH 1:662a; DEM 1:204b; DELP 1:47a; LEI 1:80; TL 1:63, 1:64; Gdf 1:34b, 8/2:17c; AND2 15a; AlcM 1:52a [‑eujar], 52b [‑eviar]. – Sternbeck 26; Appel3 172.

abreugir (?), abreuja, abreujamen, abreujan, abreujat