albespiṉ

Citations 

variante(s): alberspi, albesbi, albespi, albreespi, albrespi, alvespi, arberspi, aubeespin, aubepi, aubespin, aubrespin

1. n. m.

'aubépine'

T: GuilhPeitP 10,14 (‑i N; albrespi a1); JRudP 5‑1,6 (S; ‑is A, B, D, E, C; albesbis I, K; albrespis M; alberspis Sg; alvespis Ma; albre espis a1; au‑ W, X); GrimGausmF 152,4 (‑i C) = Rn 2:52a («G. Rudel»); GavG 2,3 (‑i C; albrespi R); AnonAlba5GouirAlba 3,1 (‑i C) = Rn 2:52a; CervR 68,2 (arbers pis Sg)

L: SFoiHA 57; GirRoussH 9713 (aube espin); GirRoussHo 8665 (‑i); DonPrM 2529 (‑is «albor spinosa»); LegAurT 433,2 (‑i)

D: SeignAuvC (aubepi); 1472 ⊂ DocAubRV (‑i); 1550 ⊂ Pans3 (aubr‑)

2. adj.

flor albespina 'fleur d'aubépine'

T: GrimGausmF 152,2 (C) = Rn 2:52a («G. Rudel»)

De lat. pop. *ᴀʟʙɪѕᴘɪɴᴜѕ n. m., qui correspond à lat. tard. ᴀʟʙᴀ ѕᴘɪ̄ɴᴀ n. f. 'aubépine' au lieu de lat. class. ѕᴘɪ̄ɴᴀ ᴀʟʙᴀ 'id.'. Le passage au genre masc., commun à la plupart des noms d'arbres en rom., est favorisé dans le cas de ѕᴘɪɴᴜѕ (lat. n. f. 'prunellier') par sa coexistence avec ѕᴘɪɴᴀ n. f. 'arbrisseau épineux'; cf. aussi lat. méd. ᴀʟʙᴜѕ ѕᴘɪɴᴜѕ n. m. 'aubépine' (LEI 1:1492). Tandis que le type fém. ᴀʟʙᴀ ѕᴘɪɴᴀ/*ᴀʟʙɪѕᴘɪɴᴀ appartient surtout au nord du gallo‑rom., c'est le masc. qui prédomine en occ. Pour l'emploi adj. de a. (2.), emploi favorisé par la terminaison ‑iṉ, cf. → aiglentiṉ.
Dans l'attestation de DonPrM (sous 1.), il faut voir dans albor (spinosa) de la traduction lat. une variante de arbor 'arbre', variante due au contact avec alb‑ initial de a. occ. a. Inversement, le premier élément de a. ayant perdu sa transparence sémantique, il est susceptible d'être transformé par contamination avec → arbre.

aiglentiṉ, arbre, espiṉ

REW 323; FEW 24:298a, 25:1327a [ᴀʟʙᴀ ѕᴘɪɴᴀ], 1:60b [*ᴀʟʙɪѕᴘɪɴᴜѕ, -ᴀ]; DECat 1:138a; LEI 1:1491; DAO 719, 720; TL 1:661; Gdf 1:212b. – Pfister2 47; Bambeck2 10; Fexer 65; Jensen8 286–87; Ziltener 1924–25.