ajornar2

Citations 

variante(s): adiornar, adjornar, agornar, aiornar, ajournar

v. tr. dir.

a. ᴅʀᴏɪᴛ 'citer (à comparaître), convoquer'

T: JoanCastMassóInedBarc 12,13

L: ArlabI 78; MystRouergJT 1035; MystRouergJT 5399 et pass.; MystSBartF 286 (‑ou‑)

D: av. 1199 MontferrandCoutAuvP 22,122 = Rn 3:589b; 1261/62 ⊂ CConsMontfL D41; 1284/85 ⊂ CConsMontfL2 3.154; CartDaxLNoirDaxA 331,10 (adi‑); 1307/08 ⊂ CConsMontfL2 5.70; 1307/08 ⊂ CConsMontfL2 5.87 et pass.; 1308/09 ⊂ CConsMontfL2 5.271; 1317/18 ⊂ CConsMontfL2 6.116 et pass.; 1317/18 ⊂ CConsMontfL2 6.488 (ag‑); 1318/19 ⊂ CConsMontfL2 7.225 (ag‑); 1318/19 ⊂ CConsMontfL2 7.269 (ag‑); CConsHermDT 59; CConsHermDT 3 (ag‑); CConsHermDT 17 (ag‑); JustDienneORV 12v; 1449 ⊂ Pans3 («convoquer»); fin 15e s. ⊂ CartMirP 261,12 et pass. (adi‑); 1520 SouleLespyR 1:23a (adj‑); ArchGirGl («ajourner»)

b. ᴅʀᴏɪᴛ 'fixer une date pour [qc]'

L: DonPrM 801 («diem assignare»)

D: JustDienneORV 12r (‑al, à corr. en [a…] ‑at)

On est porté à séparer la genèse de a.2 de celle de ajornar, a.2 étant probablement entré dans le langage jur. de l'a. occ. par l'intermédiaire de lat. méd. adjornare, adju‑ 'diem dicere alicui, citare, in jus vocare' (DC 1:78a).
Tandis qu'à propos de ajornar dans ArnDan, la plupart des éds. se rangent à l'avis de Lv (cf. le comm. à → ajornar), Perugi émet des réserves. En proposant d'attribuer aux deux attestations en question l'acception jur. 'remettre à un autre jour', il traduit par 'procrastinare, differire la propria luce al giorno dopo' (cf. la note au vers dans ArnDanP 7,26). Une telle interprétation – adoptée par ArnDanE 5,21 – fait difficulté, l'acception 'différer' de ce verbe n'apparaissant que tardivement dans les langues romanes. Ce n'est qu'en effet au 15e s. que angl. to adjourn développe, en tant que terme du langage parlementaire britannique, le sens de 'différer', sens empr. seulement au 18e s. par fr. ajourner (cf. TLF s.v. ajourner; DMLBS 1:29c). L'entrée «a. fr.» ajorner 'renvoyer à un autre temps' du FEW 3:105b, qui y figure sans indication de source, n'est pas confirmée par les dictionnaires de l'a. fr. (TL, Gdf, DEAF).
Bien que la glose latine de l'attestation de DonPrM sous b. ne permette pas de déterminer la construction du verbe, on peut supposer ici un emploi tr. dir. de a., cf. aussi a. fr. ajorner v. tr. 'assigner une date (pour qch)' (DEAF J579).

ajornamen, ajornar

FEW 3:105b [ᴅɪᴜʀɴᴜᴍ]; DEAF J579; DECat 4:906b; DELI 29a; DEI 86a. TL 1:269; Gdf 8/2:65c; AlcM 1:381b.

ajornamen, ajornat