aisida2 (?)

Citations 

variante(s): aizida

n. f.

T: MarcGHP 36,5 (‑z‑ A, E, I, K, a1); GuilhOlSchultzStud 246,6 (R) = Rn 2:42a

Les rares données qui pourraient parler en faveur de l'existence de ce dér. de → aisir sont plutôt douteuses. Dans Marc, la rime exige, au lieu de aizida des mss., une leçon en ‑ina (cf. la note au vers de l'éd. MarcGHP); en acceptant cette corr., on pourrait lire aizina au sens de 'demeure' (→ aisina b.). Les éds., eux, admettent a., forme qu'ils cherchent à intégrer sémantiquement dans la famille de → aise en la traduisant par 'allégresse' (MarcD 36,5) ou 'delight' (MarcGHP), traduction défendable dans le contexte.
Quant à l'attestation de GuilhOl, où aisida est mis en rapport avec gauzida 'jouissance [en tant qu'avantage matériel]', on est porté à classer aïsida, leçon qui rétablirait la mesure du vers, sous → adeissida au sens de 'profit'. Rn, qui, s. v. aisida 'jouissance, agrément', cite le vers de GuilhOl, y joint une attestation tirée de Eluc qui a pourtant sa place sous → aisit (1. k.).

FEW 24:149b [ᴀᴅᴊᴀᴄᴇɴѕ].