airal

Citations 

variante(s): airial, ayral, eiral

n. m.

a. 'terrain, parcelle de sol, terrain à bâtir, terrain voisin ou à l'entour d'un bâtiment'

D: 1157 RouergueChartPrB 78,3; 1159 ⊂ CartObazB 254 (texte lat.); v. 1160 QuercyChartPrB 95,22; 1164 AlbigeoisChartPrB 101,4; v. 1170 ⊂ CartSelveOM 153,6; 1177 RouergueChartPrB 160,4; v. 1185 PérigordChartPrB 225,49 et pass.; v. 1187 QuercyChartPrB 235,1; v. 1190 RouergueChartPrB 250,7; v. 1200 QuercyChartPrB2 541,3 (= ChartCapdK 3); 1236 ⊂ CartSelveOM P17,9; 1236 ⊂ ChartCahorsD 4,19; 1236 ⊂ ChartCahorsD 4,34; 1247 ⊂ EnqAlfFG 68b,1; 1247 ⊂ EnqAlfFG 68b,5 (‑ial); 13e s. ⊂ Rn 2:41a («hangar»); 1254 DoatRn 2:41a (ay‑ «basse‑cour»); 1271 ⊂ Rn 2:40b («masure»); 1271 ⊂ Rn 2:40b («hangar»); 1279 ⊂ LAgenC 11,30 (‑ials); 1279 ⊂ LAgenC 15,22 et pass. (‑ials); ReconnAspP 1,15; ReconnAspP 5,8 et pass.; 1299 ⊂ ChartSalvG 58b.1,9; 1299 ⊂ ChartSalvG 58h.5,3 (ei‑); CensGBonM 209 (ay‑); CensGBonM 212 (ay‑); ReconnBiouleM 14 (ay‑); ReconnBiouleM 29 (ay‑); ReconnBiouleM 82 et pass. (ay‑); LCBonisF 2:476,20 (n. 1: «basse‑cour»); LCBonisF 2:517,8 et pass.; 1369/70 ⊂ CConsAlbiV2 1:150,947; 1377 ⊂ DélAlbiV 535,15; 1377 ⊂ DélAlbiV 535,13 (ay‑); 1455 ⊂ DocMillau2A 690 (ay‑); CoutVerlhPC 6 (ay‑); LRaisDV 8,9 (ay‑); LRaisDV 10,15 et pass. (ay‑); AlbiLv 7:852a (s. v. sotol)

b. 'mesure de superficie'

D: 1541 ⊂ ChartCahorsD 31,29 (ay‑); 1541 ⊂ ChartCahorsD 31,32 (ay‑); 1541 ⊂ ChartCahorsD 31,38 (ay‑)

c. a. de maison 'mesure de superficie'

D: 14e s. ⊂ ChartCahorsD 210 (ay‑)

d. a. d'ort 'mesure de superficie'

D: 14e s. ⊂ ChartCahorsD 210; 1501 ⊂ ChartCahorsD 28,6.10 (ay‑)

De l'adj. lat. ᴀʀᴇᴀʟɪѕ 'relatif à un espace vacant' pris substantivement. Comme la plupart des contextes a. occ. ne permettent pas de reprendre la distinction établie par le FEW entre les acceptions 'espace vacant, étendue de terre, terrain', 'terrain voisin ou à l'entour d'une maison', 'sol de maison' et 'terrain aux alentours d'une localité', tous les exemples de a. désignant un terrain ont été réunis sous a. On a également rangé sous a. les attestations de Rn, qui attribue à a. les sens spécifiques 'basse‑cour', 'hangar' et 'masure', sens difficiles à vérifier d'après les citations qu'il donne. Pour a. désignant une mesure, le glossaire de ChartCahorsD distingue, sans donner de citation, le a. de maison (c.) du a. d'ort (d.) quatre fois plus grand.
A. gasc. camî arriàu que le FEW enregistre avec la définition plutôt obscure 'chemin passant, dans les bastides, particulièrement, derrière les maisons (?)' s. v. ᴀʀᴇᴀʟɪѕ, y est cité d'après le dictionnaire gascon de Palay (67c). Mais plutôt que a. employé adjectivement, arriau représente ici l'adj. → reial (avec gasc. arr‑ pour r‑), et on a affaire à camiṉ reial 'chemin royal' (cf. FEW 10:201b s. v. ʀᴇɢᴀʟɪѕ).

REW 627; FEW 25:169a, 25:169b, 25:170a, 25:1367a [ᴀʀᴇᴀʟɪѕ]; DECat 3:417b; DECH 2:653a; LEI 3:1027; TL 3:746 [er‑]; Gdf 3:17c [eir‑], 4:460a [hereau]. – Pfister2 101; Fexer 64.

airalatz (?)