agrimen

Citations 

variante(s): aigremen, airemen

n. m.

a. 'encre'

T: AnonPRelL 70 (aigre‑; éd.: corr. en aire‑)

b. 'sulfate métallique [de cuivre ou de fer], vitriol [bleu ou vert]'

L: AuzCassS 3321 (b) = Rn 2:35a («aigremoine»); AuzCassS 3326 (b)

De lat. ᴀᴛʀᴀᴍᴇɴᴛᴜᴍ 'encre; vitriol bleu', variante de → airamen. Outre son rôle dans la préparation de l'encre, le vitriol (bleu, de cuivre, ou vert, de fer) servait surtout à des fins thérapeutiques.
Des continuateurs en agr‑ de ᴀᴛʀᴀᴍᴇɴᴛᴜᴍ se retrouvant en a. it. (et en franco‑it.), où ils paraissent être dus à un traitement phonétique (‑tr‑ >) ‑dr‑ > ‑gr‑ caractéristique de l'it. septentrional (LEI 3:2022 n. 1; FEW 25:680b), les leçons agr‑ du ms. b, écrit en Italie, de AuzCass (cf. b.; les mss. n et v présentent airament, ayramen) et aigr‑ du ms. de Wolfenbuettel (cf. a.) pourraient être attribuées à l'influence de l'it. Le DEM, en revanche, considère ces formes ainsi que a. esp. agriment – dont il cite une attestation qui reproduit le passage de AuzCass – comme résultat d'une contamination entre ᴀᴛʀᴀᴍᴇɴᴛᴜᴍ et ᴀᴄᴇʀ 'aigre', croisement qui s'expliquerait par les propriétés astringentes du vitriol. Une forme en agr‑ apparaît également en a. cat.: «… atrament, qui es agriment…» (AlcM, où la définition 'acció i efecte d'agrir' est à corr.).
Curieusement, a. dans AuzCass a été pris, depuis Rn, pour une variante de → agrimonia. Tout en citant le passage en question dans une version all. du 15e s., où se trouve dynten 'encre' à la place de occ. a., l'éd. Koch considère a. comme une forme «défigurée» de agrimonia 'aigremoine' (AuzCassK p. 75, 76). Cette interprétation, reprise par LvP, Lv (8:605b s. v. veira), l'éd. Schutz (AuzCassS) et le FEW, est parvenue jusque dans le DAO.

airamen, atramen

FEW 24:270a [ᴀɢʀɪᴍᴏɴɪᴀ]; DEM 2:433b; LEI 3:2022; DAO 1097 [s. v. agremonia]; Gdf 1:407c; AlcM 1:308a. – Maler 64–67.