agreiar

Citations 

variante(s): agrear, agreyar

1. v. tr. indir.

a. a. a 'plaire à'

T: PMilB 5,40 (nes agrea a, éd.: corr. en non se a.; à corr. en n[on g]es a.?)

L: CroisAlbMa 17,5; CroisAlbMa 66,7; CroisAlbMa 128,13

b. si vos agreia 's'il vous plaît'

L: RonsGouirLRol 205 (‑ey‑); RonsGouirLRol 214 (‑ey‑); RonsGouirLRol 238 (‑ey‑)

2. v. tr. dir.

'trouver à son gré, approuver (?)'

T: BertrBornG 29,16 (E; ‑ey C, R; ou 1. a.) = Rn 3:503a («agréer, honorer») = Lv 1:34b

L: GirRoussHo 1693 (‑ei, 3e sg. subj. pr.)

Variante de → agradar, empr. à la forme correspondante a. fr. agreer 'plaire; approuver' avec insertion d'un [j] anti‑hiatique. Alors que les attestations citées sous 1. – qui montrent une influence française marquée – ne posent pas problème, les exemples rangés sous 2. prêtent à discussion. Le passage dans BertrBorn étant peu clair, aucune interprétation satisfaisante ne peut être proposée pour l'instant (cf. aussi Lv; BertrBornT,Levy). Quant à a. dans le ms. P de GirRouss, on pourrait hésiter entre le sens de 'approuver' (Pfister; Perugi6) et celui de 'causer du dommage à' (Perugi4 297: «opprimere»), cette dernière signification renvoyant à l'article → agrejar2.

agradar, agreable, agrejar2, agresir

FEW 4:249b [ɢʀᴀ̄ᴛᴜѕ] DEAF G1293. TL 1:211; Gdf 1:165c, 8/2:49b; AND2 75b. – BertrBornT,Levy 230; Pfister6 233; Perugi6 207; Perugi4 291–97.