africh

Citations 

variante(s): affrit, afrit, afrith

adj.

a. 'brûlant d'amour'

L: DonPrM 2619 (afrithz A; afritz B; «calidus amore») = Lv 1:31a (s. v. africh, afrit); FlamG 1159 (affriz) = Lv 1:31a (s. v. africh, afrit)

b. a. contra 'acharné contre'

T: RaimTorsP 2,40 (M) = Rn 2:33b

P. p. de → afrire formé sur → frich, p. p. de → frire. Vu le sens de a. occ. → afrire, confirmé par a. fr. (a)frire 'brûler de désir' (cf. FEW 3:789b), il ne paraît pas opportun d'en séparer a. 'brûlant d'amour' (a.), comme le fait Pfister en rattachant a. à → aflich 'affligé'.
Aux attestations de a., Perugi6 214 veut joindre afrez (: vez) dans RaimbAurP 23,14, forme qu'il identifie à africh 'brûlant d'amour' comme «variante timbrica». Outre le problème phonétique, cette proposition ne tient pas suffisamment compte du contexte: Eu ai amat…, on era frez ('là où il y avait du froid'; Perugi lit er' afrez), leialmen.

aflich

FEW 3:789a [fʀɪ̄ɢᴇ̆ʀᴇ] – Pfister2 39.