afrai

Citations 

n. m.

a. esser en a. 'être réduit à néant'

T: GirBornS 16,103 (I)

b. tornar en a. 'aller à sa ruine'

T: GirBornS 21,42 (Sg, a1) = Rn 3:387b; GirBornS 41,51 (a1)

De par son sens, le mot se rattache à la famille de lat. fʀᴀɴɢᴇ̆ʀᴇ 'briser, rompre'. Phonétiquement il suppose une base *ᴀffʀᴀɢɪᴜᴍ, plutôt qu'une base ᴀffʀᴀᴄᴛᴜѕ (p. p. de ᴀffʀᴀɴɢᴇ̆ʀᴇ) qui a donné → afrach, afrait. Toutefois, *ᴀffʀᴀɢɪᴜᴍ – formé sur lat. ᴀffʀᴀɴɢᴇ̆ʀᴇ 'briser, rompre' d'après lat. fʀᴀɢɪᴜᴍ 'fracture' formé sur fʀᴀɴɢᴇ̆ʀᴇ – n'a laissé nulle part ailleurs de traces.

afrach, afranher

FEW 3:752b [fʀᴀɴɢᴇ̆ʀᴇ] – Corcoran 284–85, 287 n. 21.