afic

Citations 

variante(s): affic, anfic

n. m.

a. 'ambition, application, effort'

T: MarcGHP 22,29 (A, a1); GuilhSDidS 8,41 (A, I, K, M, N, a1, R; anf‑ U); GirBornS 30,70 (I, K, Sg); AimPegSC 26,36 (A, B); RaimVidF 2,257 (R, L, N); PBremRNovB 10,40 (a1); AnonDeBarthStorIt 184,25 (F); GuilhFabAppelInedPar 138,39 (C) = Rn 3:321a («obstination») = Lv 1:26b

L: BoeciS 141 = Rn 3:321a

b. metre (tot) son a., totz sos a.s en [+ n., + inf.] 's'attacher à, s'efforcer à/de'

T: PVidAv 35,87 (anf‑ N); PCardV 42,8 (I) = Rn 3:321a; PCardV 14,24 (R)

c. metre tot son a. que [+ subj.] 's'attacher à ce que'

T: RaimTorsP 6,47 (M)

d. 'vigueur, impétuosité'

L: GirRoussH 3488; GirRoussH 6961; GirRoussHo 2824 = Rn 3:321a; GirRoussHo 6150 = Rn 3:321a; DonPrM 2461 («vis»)

e. 'engagement, contrat'

T: DurSartJ 10 (M) = Rn 3:321a

D: 1265/66 ⊂ CConsMontfL H6 (leçon douteuse)

f. 'affirmation'

T: MarcGHP 43,2 (al vostr' a. D, z; al ver a. A; al vers a. C; al ver aff‑ I, K)

g. ver a. ʀᴇʟ. 'Jugement dernier'

T: MarcGHP 32,16 (A); CercR 2,29 (uet afic a1); GuilhSDidS 8,40 (A, I, K)

Dér. régressif de → aficar. C'est le syntagme (al) ver a. qui soulève des difficultés: les exemples, surtout celui de Cercamon (cf. sous g.), remettent en question l'opinion de Pfister (acceptée par MarcGHP), qui veut ramener toutes les occurrences de al ver a. à une même acception 'je vous assure'. Cette interprétation part d'une lecture verbale de afic (1re pers. sg. de l'ind. pr. de aficar), qui est en effet plausible pour les attestations dans GirRouss, cf. → aficar (s. v. 1. d.). Cependant, dans les trois cas de (al) ver a. réunis ici sous g., le contexte paraît exiger une signification '(au) Jugement dernier' plutôt qu'une formule banale 'je vous assure, c'est certain'. La motivation sémantique d'un tel emploi de a. n'est pourtant pas évidente.
Reste le cas de MarcGHP 43,2 (rangé sous f.) où, malgré l'avis contraire de De Lollis, al ver a. 'au Jugement dernier' fait problème. Les éds., en suivant Pfister, traduisent par 'truly', tandis que l'éd. MarcD (20bis,2) adopte la leçon al vostr' afic 'd'après ce que vous affirmez'. Cette leçon implique que a. ait aussi l'acception 'affirmation', acception qui pourrait éventuellement s'appliquer à la variante des autres mss. al ver a., qui signifierait alors 'd'après ce qu'on affirme à juste titre, véritablement'.

aficar

FEW 3:509a [*fɪ̄ɢɪ̆ᴄᴀʀᴇ]; DECat 3:1011a; DECH 3:364a; DEM 2:570a [ahinco]. – BertIned,DeLollis 154; Pfister6 230, 231; CercT,Pfister 225–26; MarcGHP 534 n. 2; CercR 206.